BREIZH CARNA CLUB 2016 - LP

Road Trip en Irlande

L’idée d’aller faire un road trip pêche en Irlande, partit sur un coup de tête de Théo,  ce dernier n’a pas mis longtemps pour me convaincre. Après quelques recherches sur le net des meilleurs périodes de pêche, des zones à forts potentiels halieutiques et du meilleur moyen de locomotion. La décision était prise !!! Nous partirions au mois d’octobre 2016 pour l’Irlande avec ma voiture. L’équipe sera composée de Flo (le copilote), Théo (le dormeur et distributeur de bouffe) et de moi-même (le pilote). Petit Tetris dans les règles de l’art avant de partir !!!

21 octobre, après une petite nuit de sommeil (merci au rendu de mémoire examen ...), c’est le jour du départ. Petit arrêt chez Théo pour finir de charger la voiture et c’est l’heure de partir pour le bateau, direction Cherbourg.

21h30, nous sommes enfin dans le bateau, le voyage commence vraiment. Ça discute stratégie, choix de leurres, approches de postes, montages, nous occupant une bonne partie de la nuit (tant mieux car il y a encore 12 heures de bateaux devant nous …!!!). Après un magnifique levé de soleil et la visite surprise d’un banc de dauphins, c’est enfin l’heure d’arriver à Rosslare. Débarquement sur la terre promise, et c’est reparti pour 4 heures de voiture et de conduite à gauche pour enfin arriver à Galway, où nous attend notre auberge de jeunesse et quelques PUB. Pour les autres nuits ça sera dans la voiture grosse ambiance je vous l’assure !!!

Pour ce premier jour de pêche nous décidons de choisir le premier lac qui croisera notre route (ça n’a pas mis longtemps, il y a vraiment des lacs partout dans le Nord de l’Irlande). On gonfle les floats, on monte les cannes et c’est partie, l’adrénaline est à son maximum !!! Au bout de 5 lancers Théo annonce poisson, YES premier brochet Irlandais !!! S’en suit ensuite un festival de poissons, au total 20 brochets en 3 heures de pêche, tout le monde décapote, le voyage s’annonce très très prometteur !!!!

Les jours qui suivent se ressemblent avec en moyenne une dizaine de poissons faisant en moyens 60 cm, on attend toujours la poutre !!! Les patterns quant à eux commencent à se montrer : l’inoubliable Spinnerbait, le provocateur Lipless, le silencieux Jerkbait sans billes et le polyvalent Divinator.

Nouvelle journée, nouvelle chance de faire un beau poisson « comme on dit ». Théo prend l’un de ses plus beaux poissons du séjour. Flo se fait littéralement treuiller par une poutre qui lui éclate son nœud de raccord. Pour ma part j’ai eu un peu plus de chance puisque je bats mon record avec un joli poisson de 90 cm.

Puis arriva le jour de la consécration pour moi, 4 jours avant mon anniversaire, on ne pouvait pas me faire de plus beau cadeau pour mes 20 ans !!! Dans une zone propice à un joli poisson (zone d’herbier, petite cassure, ilots de roselières), je me prends une première tape au lipess, je décide alors de passer au leurre qui me donne le plus de résultat le divinator. Au bout de trois passages je me prends un énorme stop dans la canne, je comprends plus rien le poisson part direct dans les roseaux, j’annonce gros poisson au gars. S’en suit un combat de folie dans lequel je passe dans tous les états possible : le poisson se tanke dans les roseaux ; Flo m’aide à le décoincer ; je palme à reculons pour contrer les rushs, Flo le loupe avec l’épuisette. Bref c’est la panique à bord.  Au terme d’un ultime rush Théo (plus adroit avec l’épuisette) épuise le poisson. C’est un monstre : une gueule énorme, un dos aussi large que ma cuisse et le poisson est long et surtout très lourd. Verdict 107cm estimé entre 7 et 8kg !!!! Quelques photo et bisous souvenir et cette belle Mama repart dans son royaume.

Les jours qui suivent sont plus compliqués, on galère à trouver des lacs ayant le profil que l’on recherche et les conditions ne sont pas toujours en notre faveur.

La petite bande finit par trouver un lac peut profond avec une bonne densité d’herbier, nénuphar et roseaux. Les poissons sont de petite taille et peu mordeur. Mais la chance finit par arriver et décide une nouvelle fois de tomber sur moi. Un big V apparait derrière mon jerk maison et quelques secondes plus tard c’est par un gros ferrage que je sectionne la tape. Le poisson part plusieurs fois faire un tout droit dans une zone de nénuphars. J’arrive à chaque fois à le contrer et fini par le mettre dans l’épuisette. Je pousse un cri de joie, le combat fut très intense et épuiser un beau poisson tout seul n’est jamais chose facile. Le poisson est très massif et dépasse une nouvelle fois le mètre !!! Je rejoins Théo pour faire une photo souvenir et mesurer la Mama. Mais dans la précipitation, en voulant sortir le poisson de l’épuisette, ce dernier me met un énorme coup de tête et m’échappe des mains. Le poisson glisse sur l’épuisette et retourne tout doucement dans son élément. Tant pis, je me dis dans ma tête que nos chemins se recroiseront sûrement dans quelques années.

Pour les 2-3 jours qu’il nous reste, on décide de retourner sur les lacs qui avaient pas mal marchés. Et ça fonctionne, on arrive avec Flo à faire des poissons avec nos jerks maisons pour notre plus grand bonheur.

Théo insiste quant à lui sur une toute petite zone qui s’avère être très productive puisqu’il arrive à faire 5 poissons tous calibrés entre 70 et 80cm.

C’est déjà l’heure de reprendre la route du retour, le bateau nous attend. Le bilan du séjour est plutôt pas mal 121 brocs et deux petites perches à trois en 12 jours de pêche. La moyenne des brocs est de 65cm et le plus gros poisson mesuré fait 107cm.

L’envie d’y retourner trotte dans nos têtes à chacune de nos sessions au bord de l’eau. L’envie était tellement forte que nous n’avons pas pu résisté à la tentation d’y retourner, le départ est prévu… Pour avril 2017 !!!!

A très bientôt pour le report Trip Irlande 2.0 !!!

Hippolyte.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now